DENKWOP: 11 FEVRIER ENTRE “GOUOKENG” et “SANGLENG”

A l’occasion de la cérémonie des “Vœux aux convives” initiée par la Majesté HOMSI FEZE FRANCIS, j’ai comme de nombreuses personnes assisté pour LA TOUTE PREMIERE FOIS à un défilé du 11 Février à DENKWOP. Ce fut une immersion dans une très inattendue réalité. L’ECOLE a fondamentalement modifié la pyramide des âges à DENKWOP avec une émergence de nombreux JEUNES ADULTES. Les troubles des années 60, la soif “d’ailleurs” et l’absence d’un cycle d’enseignement secondaire ont longtemps privé DENKWOP de ses jeunes adultes. Nous nous sommes alors forgés l’image devenue CADUQUE d’un village peuplé de vieillards et de jeunes enfants. QUE NENNI…Ce samedi à DENKWOP, a émergé une jeunesse diverse que ne peut décrire aucune statistique. Des enfants en toges des maternelles, portant des pancartes dont ils ignorent la portée des mots; à ceux des écoles primaires qui ne doutent de rien, privilège de leurs âges; en passant par les nombreux carrés très inattendus d’élèves du Lycée et du centre de formation professionnelle, j’ai vu l’irruption d’une FORTE DEMANDE SOCIALE à laquelle DENKWOP n’est pas préparé. Ces Jeunes, en plus d’une BONNE EDUCATION ont droit AUX LOISIRS ET A LA CULTURE comme les jeunes de PARTOUT. Leur vie se passe bien là, à DENKWOP, pas AILLEURS et ils n’auront pas une ADOLESCENCE DE RATTRAPAGE pour combler les manques d’aujourd’hui. Transformer cette “dividende démographique” en opportunité passe par l’activation d’un ROBUSTE ASCENSEUR SOCIAL qui embarque à DENKWOP et propulse à tous les étages de la société moderne. Ces jeunes voient à travers le CODENKWOP un gros espoir…Sans y être préparé, c’est à coup de ” GOUOKENG” et de “SANGLENG” que cette DEMANDE SOCIALE m’a été fortement exprimée ce samedi et A MON GRAND DÉSARROI…
AIDONS TOUS LE CODENKWOP A Y REPONDRE
ACHETONS NOS CARTES DE DEVELOPPEMENT DES CE JOUR

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: