Le Conseil Exécutif à la rencontre des Denkwop de la diaspora

L’axe  1  du plan stratégique quadriennal 2015 -2019 du Codenkwop s’intitule : « Reconnexion De La Communaute Bandenkop Mondiale au Terroir Commun De Denkwop ». Dans cette perspective, le Conseil Exécutif du Codenkwop a entrepris l’année dernière, les rencontres avec les communautés DENKWOP de Bandenkop, Bafoussam, Douala et Yaoundé. Dans la même lancée, des   rencontres viennent d’être organisées  avec les DENKWOP de Londres, de Paris et de Bruxelles.

Il s’agit,  au-delà de l’établissement et du renforcement des liens de solidarité entre tous les BANDENKOP, de les impliquer où qu’ils se trouvent,  à la construction d’un village paisible et harmonieux, au potentiel mis en valeur, au cadre de vie agréable, culturellement, artistiquement et économiquement dynamique, vivant le plein emploi, doté d’une jeunesse fortement éduquée et à la pointe des valeurs positives de la mondialisation;

 

Un merci particulier aux membres du Conseil Exécutif ( M. Hubert FEZE ; M. Alain MBOUTCHANG, M. Gilbert KAMENI,) qui ont participé à ces rencontres à l’étranger.

Notre reconnaissance à :

  • Samuel KAMZEU, Président de Baden France et vice-président du Codenkwop pour la France, qui a organisé avec solennité la principale rencontre de Paris, au cours de laquelle des cartes de développement ont été achetées sur le champs à hauteur de 764 Euro (501 000 FCFA ) sous la coordination efficace de M. Apollinaire SILOKTA.
  • Valentin YIMTCHOUANG, Conseiller Spécial, pour  l’organisation de la rencontre de Bruxelles ;
  • Mme Marina SIYAPDJE qui avait facilité la rencontre de Londres

Tous ces DENKWOP ont été invités à mobiliser les autres membres de la diaspora, à acheter leurs cartes de développement  et à prendre des actions au sein de la Société par Action Simplifiée (SAS) en cours de création pour la Gestion du Site de DENKENG (Motel, pensionnat, service traiteur).

Il n’est pas inutile de souligner, que tous les membres du Conseil Exécutif du Codenkwop, qui ont participé à ces diverses rencontres, l’on fait à leurs propres frais, conformément à  l’article 33 des statuts qui stipule : « Nul ne peut prétendre au remboursement des frais engagés pour assister aux réunions, aux commissions, ou aux assemblées générales »

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: