PRUNUS AFRICANA : CE « TRESOR VERT » DONT DENKWOP A ETE DEPOUILLE

Ceux qui ont vécu à Denkwop dans les années 70, se souviennent des hordes d’agents de l’entreprise française Plantecam, installée à Dschang, qui sillonnaient le village pour récolter les écorces d’un arbre appelé Prunus africana,  qui y poussait naturellement et dont les habitants ignoraient la valeur économique. Les écorces enlevées étaient rassemblées et attachées en fagots pour être exportées  en occident. Cet écorçage  « intense et sauvage » a presque fait disparaitre le Prunus africana à  Denkwop.

Cet « Or Vert » qu’on appelle « TCHE » à Denkwop, est utilisé par l’industrie pharmaceutique moderne  pour produire le traitement  contre l’hypertrophie  de la prostate, pathologie en constante croissance dans le monde. Plantecam a eu le monopole de l’exportation de ces écorces de 1972 à 1994.

Espèce adaptée aux  forêts montagnardes, elle pousse naturellement  dans les altitudes situées  entre 1000 m et 2500 m.  De nombreuses communautés  dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest, qui ont découvert la valeur économique du Prunus africana, développement  depuis quelques années sur les flancs des montagnes,  des forêts  communautaires en plantant  des  milliers de pieds de  Prunus Africana.

Denkwop peut redevenir un exportateur de Prunus Africana, sous forme d’écorces, d’extraits, ou de gélules etc…

L’histoire s’écrit toujours de la même façon: dans quelques années, des pionniers auront à Denkwop des forets  de Prunus africana … A ce moment là seulement, beaucoup évoqueront mille raisons pour justifier le fait d’être restés à l’écart. Aucune terre, à y regarder de près, n’est ingrate. Denkwop offre  à chacun de ses enfants, cette extraordinaire opportunité de reboiser les flancs des collines familiales en “Ort vert”… et d’en tirer des ressources économiques.  A chacun de la saisir ou pas …

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: