MC2 BANDENKOP : L’EPARGNE DES MEMBRES FRANCHIT LE CAP DE 100 000 000 CFA

Au lancement de la MC2 Bandenkop il y a 12 ans, beaucoup doutaient en pure bonne foi, de sa viabilité en raison de la faiblesse « présumée » du tissu économique de Bandenkop. Pourtant, au cours seulement des trois dernières années,  de décembre 2015 à décembre 2018, le volume de l’épargne des membres est passé de 69 144 661 à 100 461 519 FCFA, soit un accroissement de 45%  en valeur relative et  31 317 000 en valeur absolue.

Au fil du temps, les vrais menaces à la viabilité de cette structure de microfinance communautaire, n’ont été ni la faiblesse du tissu économique local,  ni les braquages redoutés en zone rurale.

La viabilité de la MC2 Bandenkop est menacée par un seul facteur, faiblement analysé au départ, à savoir  la culture de « prédation des biens collectifs » qui s’enracine dans notre société.

Le profil type du « fossoyeur » de la MC2, est un Bandenkop de statut social enviable,  résidant en ville,  et, à qui l’on donnerait le bon Dieu sans confession. Sur la base d’un dossier de crédit alléchant,  ces « prédateurs de biens collectifs » s’emparent de l’épargne des grand-mères et arrières grand-mères, durement accumulée à la sueur de leurs fronts ridés, en vendant ,  arachide, banane, beignet haricot  à TSEBOU, et disparaissent SANS GÊNE, NI REMORDS DE LONGUES ANNÉES DURANT.

Eh bien!, siègent dans les réunions des  ÉLITES en ville, des Denkwop qui, depuis 2012,  CONFISQUENT  l’épargne des grand-mères et arrières  grand-mères, tout en développant  d’ubuesques rhétoriques, qui les plongent au plus profond  du discrédit social. 

Au cours des trois derniers exercices, la MC2 Bandenkop a fait des BÉNÉFICES CUMULÉS de   CFA 9 000 000, qui auraient dû être DISTRIBUÉS sous forme de DIVIDENDES aux membres, dont nos grand-mères et arrières grand-mères de Bandenkop.

Hélas, conformément à la réglementation bancaire, CES BÉNÉFICES SONT PLUTÔT AFFECTÉS D’ ANNÉES EN ANNÉES AU COMBLEMENT DES PERTES OCCASIONNÉES par nos « ÉLITES PRÉDATRICES ».

Le Conseil d’Administration invite les 433 membres de la MC2 Bandenkop, PRIVES DE DIVIDENDES  par ces ” DÉBITEURS INSOLVABLES” , à assister ou à se faire représenter à  l’Assemblée générale élective qui se tiendra en Mai 2019, et au cours de laquelle sera publiquement dévoilée leurs noms, et soumise au vote une résolution, pour le  déclenchement des procédures judiciaires à l’encontre de ces « frères » restés INSENSIBLES et INDIFFÉRENTS à trois années de MULTIPLES  RELANCES INFRUCTUEUSES .   A jamais doivent triompher, l’intérêt général,  la transparence et la bonne gouvernance des biens collectifs.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: